Communiqués de presse

Annonce des lauréats des Prix du Gouverneur général pour l’innovation 2019

13 mai, 2019

GG05-2018-0213-001 10/09/2018 Ottawa, Ontario, Canada Close up view of the Governor General Innovation Award (GGIA) Trophies in the Front foyer of Rideau Hall on September 10, 2018. Credit: Sgt Johanie Maheu, Rideau Hall, OSGG-BSGG

Six récipiendaires de partout au Canada reconnus pour leur travail novateur et leur excellence en innovation

 

Ottawa, ON – 13 Mai 2019 – La Fondation Rideau Hall a annoncé aujourd’hui les lauréats de la quatrième édition des Prix du Gouverneur général pour l’innovation (PGGI). Ces Prix reconnaissent et célèbrent des individus, des groupes et des organismes canadiens exceptionnels dont le travail remarquable et transformateur en innovation contribue à forger notre avenir et à améliorer notre qualité de vie.

Son Excellence la très honorable Julie Payette, gouverneure générale du Canada, remettra les Prix aux gagnants lors de la cérémonie du PGGI le 29 mai à 17 h, à Rideau Hall, à Ottawa.

 

Les lauréats des Prix du Gouverneur général pour l’innovation 2019 sont :

 

Dre Joelle Pineau

Montréal, Québec

La Dre Pineau est une chef de file de l’utilisation novatrice de l’intelligence artificielle (IA) et de l’apprentissage automatique dans les soins de santé personnalisés et assistés par robot. Elle a été à l’avant-garde de la création d’algorithmes pour gérer un ensemble spécial de problèmes mathématiques, connu sous le nom de processus décisionnels de Markov partiellement observables. Ces problèmes portent sur des techniques de prise de décisions où plusieurs choix sont offerts au fil du temps à un décideur et où l’agent ne connaît pas entièrement son contexte. La capacité de gérer ces processus décisionnels est au cœur de l’apprentissage automatique et ses travaux ont jeté les bases à plusieurs avancées dans le domaine de l’IA dont nous sommes témoins aujourd’hui.

 

Nominée par le CRSNG

 

SmartICE

Trevor Bell, Shelly Elverum, Jenny Mosesie et Shawna Dicker

St. John’s, Terre-Neuve

La glace de mer n’est pas seulement une plateforme de chasse et une route : depuis des siècles, elle définit la culture et l’identité inuites. Maintenant, en raison des changements climatiques, les Inuits s’inquiètent de plus en plus de la sécurité de leurs déplacements et des répercussions qui découlent de la détérioration de l’état des glaces sur le mieux-être des communautés. Grâce à des technologies spécialement conçues, comme SmartQAMUTIK et SmartBUOY, les communautés ont le pouvoir de surveiller leurs propres sentiers de glace. Pour la première fois, cette technologie est créée pour les communautés inuites par de jeunes Inuits de l’Inuit Nunangat (le territoire inuit au Canada) et les Inuit Qaujimajatuqangit (les valeurs sociales et les connaissances inuites) sont combinées à une formation technique afin de permettre aux Inuits d’utiliser et de gérer les services SmartICE dans leurs communautés.

 

Nominés par la Fédération des Sciences Humaines

 

Obligation à impact social Sweet Dreams

June Draude, Eric Dillon, Walter Mah et Donald Meikle

Saskatoon, Saskatchewan

Dans pratiquement tous les cas, le retrait forcé d’enfants de leur domicile familial en raison de préoccupations liées à leur bien-être peut entraîner des traumatismes pour l’enfant et le parent. Afin de trouver une solution de rechange à la prise en charge des enfants, le Saskatoon Downtown Youth Center EGADZ, des investisseurs axés sur la communauté et le gouvernement de la Saskatchewan ont uni leurs forces afin de créer Sweet Dreams au moyen d’un outil de financement novateur – une obligation à impact social – une première au Canada. Sweet Dreams offre un milieu de vie soutenu, où la famille demeure intacte, et où les mères reçoivent les outils requis pour élever leurs enfants en toute sécurité à court, moyen et long terme. Au cours des cinq dernières années, 53 enfants sur 54 sont demeurés avec leur mère.

 

Nominés par Innovation Saskatchewan

 

Jad Saliba

Waterloo, Ontario

Jad Saliba, fondateur et dirigeant principal de la technologie de Magnet Forensics, a démarré son entreprise afin de surmonter le défi de plus en plus imposant avec lequel les services de police sont aux prises dans la collecte, l’analyse et la présentation d’éléments de preuve numériques lorsqu’ils mènent des enquêtes criminelles liées, par exemple, à la traite des personnes, l’exploitation sexuelle des enfants et le terrorisme. En plus de regrouper des centaines de types de données cruciaux à partir de téléphones intelligents, d’ordinateurs, de dispositifs de l’Internet des objets et de services infonuagiques, les outils qu’offre Magnet Forensics tirent parti de l’intelligence artificielle, de techniques de recherche de pointe et de visualisation de données afin d’aider les enquêteurs à découvrir des éléments de preuve numériques qui permettront de reconnaître des suspects coupables ou les exonérer. Les produits novateurs offerts par l’entreprise sont devenus la norme mondiale en matière d’analyse judiciaire numérique. Ils ont contribué à réduire considérablement l’arriéré de dossiers de police, ce qui donne lieu à des règlements plus rapides, au profit des victimes de crimes et du système de justice. Plus de 5 000 services de polices, organismes de sécurité nationale et autres organismes publics et privés ayant des pouvoirs d’enquête dans 94 pays utilisent les outils logiciels de l’entreprise.

 

Nominé par Communitech

 

Dr. Garnette Sutherland

Calgary, Alberta

Dans un souci d’amélioration des soins prodigués aux patients, le Dr Garnette Sutherland a conçu un système de résonnance magnétique (RM) peropératoire de haute résolution qui donne aux chirurgiens des images de RM tridimensionnelles d’une qualité exceptionnelle pendant une opération. On a recouru à cette technologie novatrice pour traiter plus de 40 000 patients en neurochirurgie partout dans le monde. C’est dans cet environnement qu’un système robotique guidé par l’image, appelé neuroArm, a été créé; il s’agit du premier robot du monde entier en mesure de réaliser une intervention neurochirurgicale sur un patient à l’intérieur d’un appareil d’imagerie à RM. NeuroArm demeure utilisé pour traiter des patients au Foothills Medical Centre de Calgary. Cette technologie promet de rendre les interventions chirurgicales moins intrusives et plus uniformisées, ce qui améliore le résultat en plus de réduire les coûts de santé.

 

Nominé par Universités Canada

Le chef Ronald Ignace, Ph.D. (Stsmél’qen) et Mme Marianne Ignace, Ph.D. (Gulḵiihlgad)

Burnaby, Colombie-Britannique

Le chef Ronald Ignace et Mme Marianne Ignace ont créé le modèle d’approches collaboratives en matière de recherche sur les peuples et les communautés autochtones et avec ces derniers, dont l’élaboration s’est échelonnée sur plusieurs décennies. Cette nouvelle approche de mobilisation du savoir et d’élaboration de méthodes respecte profondément le lien qu’entretiennent les peuples autochtones avec leurs terres et leurs langues et permet de mieux le comprendre. Leurs travaux ont réussi à combiner la défense et la mise en pratique du déploiement des connaissances scientifiques occidentales dans le cadre d’un dialogue avec la sagesse et le savoir des Aînés passés et actuels.

 

Nominés par Universités Canada

 

Comités de sélection et d’évaluation 2019

Les comités de sélection et d’évaluation des PGGI sont composés de personnalités distinguées choisies en raison de leur expertise et de leur compréhension approfondie de l’écosystème canadien de l’innovation.

 

Comité de sélection :

  • Heather Munroe-Blum (Présidente du comité), principale émérite de l’Université McGill et présidente de l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada
  • Charles Deguire, co-fondateur et PDG de Kinova Inc.et lauréat PGGI 2016
  • Daniel Lamarre, président et PDG, Cirque du Soleil
  • Chef Clarence Louie, PDG, Bande indienne d’Osoyoos
  • Kelly Gillis, sous-ministre, Infrastructure Canada
  • Meredith Powell, associée, Voyager Capital

 

Comité d’évaluation:

  • Fred Morley (président du comité), économiste en chef, Tourisme Nouvelle-Écosse
  • David Brown, co-fondateur et chef de l’exploitation de Chinova Bioworks, fondateur du Groupe MycoDev et lauréat PGGI 2017
  • Breanne Everett, médecin, présidente et chef de l’exploitation de Orpyx Inc. et lauréate PGGI 2016
  • Kamran Khan, médecin, fondateur de BlueDot Inc. et lauréat PGGI 2018
  • Robert Luke, vice-président, Recherche & Innovation, Université OCAD
  • Audra Renyi, directeur exécutif de World Wide Hearing Foundation, fondateur de earAccess Inc. et lauréat PGGI 2017
  • Gena Rotstein, directeur, Karma and Cents

 

Pour des requêtes médiatiques, communiquez avec :

 

Michelle Paradis

Edelman

613-569-9000

Michelle.paradis@edelman.com

 

Mila Pavlovic

Fondation Rideau Hall

613-227-1351

mila.pavlovic@rhf-frh.ca

 

À propos des Prix du Gouverneur général pour l’innovation

Lancés en 2016, les Prix du gouverneur général pour l’innovation ont pour but d’inciter les Canadiens à miser sur l’innovation et à suivre les traces d’entrepreneurs audacieux et novateurs qui ont imaginé des façons plus efficaces de créer une plus-value et qui concourent de manière significative à notre qualité de vie.

 

Les Prix sont décernés à des personnes, des groupes et/ou des organismes dont les innovations :

  • sont vraiment exceptionnelles;
  • favorisent une transformation;
  • ont une incidence positive sur la qualité de vie au Canada.

 

Chaque année, jusqu’à six lauréats sont choisis au terme d’un processus de sélection en deux étapes fondé sur le mérite. Ce processus est administré par Deloitte. Pour plus d’informations sur les Prix, visitez le site https://innovation.gg.ca.

 

À propos de la Fondation Rideau Hall

La Fondation Rideau Hall est un organisme caritatif national enregistré qui a pour but de réunir des idées, des gens et des ressources pour optimiser l’influence du Bureau du gouverneur général à titre d’institution clé de la démocratie canadienne. Déterminée à bâtir un pays meilleur, la FRH met de l’avant les points forts du Canada et collabore avec des partenaires à l’amélioration de la qualité de vie et à la création de conditions qui permettront à davantage de Canadiens et de Canadiennes de réussir et de prospérer. Le travail de la FRH répond à des enjeux canadiens qui s’inscrivent dans quatre volets clés : 1) Créer des programmes d’apprentissage qui favorisent l’excellence et l’égalité des chances en éducation ; 2) Promouvoir une culture de l’innovation au Canada ; 3) Élargir le cercle de don et de bénévolat ; et 4) bâtir et célébrer l’excellence du leadership canadien et sensibiliser davantage le public à la démocratie et renforcer son engagement à l’égard d’une démocratie canadienne aux multiples facettes.

What are you looking for?